mon espace personnel

tous les champs marqués d'un * sont obligatoires.


Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:

mot de passe oublié ?inscription

page niveau 3

la garantie capital panne (en option)

Son rôle : prendre en charge les réparations rendues nécessaires par une panne, ou un incident mécanique d'origine aléatoire.

 

Appelez le numéro vert 0800.16.17.18 (appel gratuit depuis un poste fixe, surcoût éventuel selon opérateur). MAAF Assistance est à votre écoute 24 heures sur 24.

 

Lors de votre appel munissez-vous de votre carte verte et de la carte grise de votre véhicule.

 

Cette garantie est acquise lorsque les réparations ont lieu sur l'ensemble du Territoire Français métropolitain ainsi que dans les Départements et Collectivités d'Outre-mer, principautés d'Andorre et de Monaco.

 

Important : la garantie ne se substitue pas à l'assurance Responsabilité civile du concessionnaire réparateur ni à celle du constructeur ou de l'importateur.

 

1. Qui est couvert par ces garanties ?

 

L'assuré est le propriétaire du véhicule assuré et/ou le conducteur autorisé ayant la garde du véhicule au moment de la découverte de la panne ou de la remise du véhicule au réparateur.

 

2. Quelles sont les conditions d'application de la garantie ?

 

La garantie s'applique aux véhicules 4 Roues Essence ou Diesel :

• âgés de moins de 12 ans au jour de la souscription de la garantie,

• immatriculés et réceptionnés par type en France métropolitaine et/ou en Départements et Territoires d'Outre mer.

 

Lorsque le véhicule atteint 12 ans après sa date de 1ère mise en circulation, la garantie ne sera pas reconduite à la prochaine échéance.

 

3. Quelles sont les obligations de l'assuré ?

 

La garantie Capital panne est acquise sous les conditions cumulatives suivantes :

• le véhicule doit être utilisé conformément à sa destination et aux préconisations du constructeur, c'est à dire conformément aux instructions figurant dans le carnet de garantie ou d'entretien fourni par le constructeur dont vous déclarez avoir eu connaissance,

• l'assuré ne doit pas apporter à son véhicule de modifications ou transformations hors des spécifications prévues par le constructeur ou des remplacements des pièces d'origine par des pièces d'une autre origine,

• le contrôle des niveaux des fluides, l'entretien du véhicule y compris les vidanges, aux échéances calendaires ou kilométriques, doivent être effectués conformément aux préconisations du constructeur par un réparateur professionnel distinct de l'assuré,

• tous les entretiens, postérieurs à l'achat du véhicule par l'assuré, doivent être justifiés au moyen d'un carnet d'entretien tamponné par les intervenants et/ou de factures acquittées mentionnant le kilométrage du véhicule lors des interventions,

• agir en considérant les voyants ou les messages d'alertes ou d'urgence du tableau de bord,

• contrôler et/ou remplacer les organes et pièces conformément aux préconisations du constructeur, ou dès lors que ces opérations ont été préconisées lors d'une précédente révision.

 

Si toutes ces conditions ne sont pas réunies, la garantie Capital panne ne pourra en aucun cas s'appliquer.

 

4. Quel est le fonctionnement de la garantie ?

 

A. Mise en œuvre de la garantie.

 

Lorsqu'une panne est susceptible de mettre en jeu la garantie, vous devez vous présenter sans délai chez un professionnel de la réparation automobile pour faire diagnostiquer la panne. Avant d'effectuer toute réparation, appelez impérativement au 0800.16.17.18, sous peine de perdre droit à indemnisation. Nous ne sommes pas tenus des aggravations qui résulteraient d'un retard dans la mise en réparation du véhicule.

 

Important : les dépenses engagées sans notre accord préalable resteront à votre charge.

 

B. Vétusté.

 

Confère chapitre XXIII, Lexique.

 

Afin de tenir compte de la dépréciation de la valeur du véhicule en raison du vieillissement ou de l'usage, nous appliquons un coefficient de vétusté (confère chapitre XXIII, Lexique) sur le montant des pièces.

 

Principe d'application :

• lorsque le véhicule a plus de 5 ans ou lorsque son kilométrage compteur se situe entre 80 000 et 100 000 km au jour du sinistre, il sera appliqué un coefficient de vétusté de 20 % (confère chapitre XXIII, Lexique),

• lorsque le véhicule a plus de 7 ans ou lorsque son kilométrage compteur se situe entre 100 001 et 120 000 km au jour du sinistre, il sera appliqué un coefficient de vétusté de 30 % (confère chapitre XXIII, Lexique),

• lorsque le véhicule a plus de 7 ans ou lorsque son kilométrage compteur se situe entre 120 001 et 150 000 km au jour du sinistre, il sera appliqué un coefficient de vétusté de 40 % (confère chapitre XXIII, Lexique),

• lorsque le kilométrage compteur du véhicule se situe entre 150 001 et 200 000 km au jour du sinistre, il sera appliqué un coefficient de vétusté de 50 % (confère chapitre XXIII, Lexique),

• et au-delà de 200 001 km au jour du sinistre, il sera appliqué un coefficient de vétusté de 70 % (confère chapitre XXIII, Lexique).

 

C. Les pièces de réemploi.

 

Confère chapitre XXIII, Lexique.

 

Pour les véhicules de plus de 80 000 km au jour du sinistre, vous avez la possibilité d'utiliser des pièces de réemploi pour éviter l'application d'un coefficient de vétusté (confère chapitre XXIII, Lexique).

 

Toute panne postérieure et consécutive à l'utilisation de l'une de ces pièces ne sera pas garantie pendant la période de 12 mois à compter de la date de remplacement de ces pièces.

 

5. Ne sont pas garantis.

 

Exclusions.

 

• Toutes les opérations d'entretien, de réglages et mises au point ainsi que les pannes ou incidents ayant pour origine l'usure normale ou une détérioration progressive reflétant notamment le kilométrage ou un défaut d'entretien.

 

Sont exclus également :

• les révisions d'entretien et pièces d'usure,

• les rappels systématiques de série,

• la consommation d'huile selon tolérance du constructeur (minimum de 1 litre au mille),

• les bougies et bougies de préchauffage,

• les injecteurs,

• les courroies (la courroie de distribution n'entre pas dans le cadre de la présente garantie sauf si elle a été changée selon les préconisations constructeur),

• les galets tendeurs,

• les durites,

• les canalisations et flexibles,

• les carters (sauf si endommagés par un élément garanti),

• l'échappement,

• les frais de réparations liés aux filtres,

• les amortisseurs,

• les disques d'embrayage et butée (sauf si imprégnation)

• les plaquettes et garnitures de freins, disques et tambours de freins,

• la batterie,

• les roues,

• les pneumatiques,

• la carrosserie et les mécanismes,

• l'étanchéité,

• la peinture,

• la sellerie,

• les vérins,

• les supports,

• les réservoirs,

• la lunette dégivrante et les vitres,

• les rétroviseurs,

• les optiques de phares,

• les feux,

• la corrosion,

• le contrôle et le réglage du train avant,

• tout équipement audio phonique, de navigation et/ou de communication embarqué et leurs accessoires même d'origine,

• les antennes électriques et leurs moteurs,

• les joints (sauf joint de culasse, contre culasse et joints spi),

• les ceintures de sécurité,

• les serrures,

• le toit ouvrant (sauf moteur),

• les huiles, carburants, ingrédients, divers consommables (y compris recharge de climatisation) et petites fournitures,

• les pannes ayant pour origine : un événement antérieur à la souscription de la garantie ; un élément non conforme aux données d'origine du véhicule selon le constructeur ; un accident (confère chapitre XXIII, Lexique) de la circulation ou un choc ; l'inexpérience, faute de conduite ou surrégime ; un acte de sabotage, un attentat ou acte de malveillance ; l'absorption d'eau ; un incendie quelles qu'en soient les causes et les conséquences, une explosion ou l'utilisation d'un appareil électrique ou électronique susceptible de dérégler le système interne du véhicule ; l'utilisation d'un carburant, lubrifiants, ingrédients non conformes aux préconisations du constructeur,

• la négligence, la faute intentionnelle ou dolosive de l'assuré (toute fraude, falsification, ou faux témoignage entraîneront automatiquement la nullité du contrat. Il en est de même dans les cas de compteur kilométrique débranché ou changé sans que le gestionnaire en ait été officiellement averti),

• un vice caché tel que défini à l'article 1641 et suivants du Code civil.

 

Important : en cas de transfert d'assurance automobile, la garantie ne joue pas sur le véhicule de remplacement.

outils